Calfeutrage

Calfeutrage : La solution pour économiser et garantir votre bien-être

C’est toujours agréable de retrouver chez soi un nid douillet pour passer l’hiver bien au chaud. Avant que le froid pointe son nez, pensez à revoir l’isolation de votre habitation. Le calfeutrage est un moyen à long terme pour réduire la consommation en énergie et assurer votre confort.

Pourquoi calfeutrer vos portes et fenêtre?

Plus besoin de vous ruiner en chauffage pour rester au chaud pendant l’hiver. Il suffit d’allouer une part de votre budget au calfeutrage de vos joints de portes et fenêtres pour limiter la consommation en énergie dans votre maison.

Le calfeutrage est une solution efficace pour garantir l’étanchéité de votre habitation. Vous n’avez plus à vous soucier de l’infiltration d’eau, d’air ou d’insectes. La Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) estime que le calfeutrement permet d’économiser jusqu’à 7 ans du coût de chauffage.

En plus de l’économie d’énergie, l’installation d’un coupe-froid vous met à l’abri de certains désagréments. Avec l’humidité, il arrive que des moisissures apparaissent sur les parois des ouvertures de votre salle de bain, le remplacement des joints scellant vous permettra de résoudre ce problème.

 

Quand renouveler le calfeutrage ?

Il ne faut pas attendre l’arrivée de l’hiver glacial pour calfeutrer des ouvertures de votre maison. Des signes avant-coureurs peuvent être perçus plutôt. Sachez qu’avec le temps, les agressions extérieures telles que le vent, le soleil et la pluie dégradent la qualité des produits de calfeutrement de vos portes et fenêtres. Le changement du climat, à l’instar du gel et du dégel aggrave la situation.

Il est essentiel de faire appel aux professionnels du bâtiment, si vous remarquez que le calfeutrage est sec, fendu ou décollé. L’apparition de buées sur les fenêtres peut également provenir d’un problème d’isolation dans votre habitation.

Un geste simple permet de détecter une infiltration d’air. Allumez une bougie et faites-le passer sur tous les endroits où il est possible y avoir une fuite d’air. Il existe un courant d’air si la flamme frémit.

Les étapes du calfeutrage :

Il est primordial de suivre rigoureusement toutes les techniques de calfeutrages afin d’obtenir un résultat de qualité. Nos calfeutrages sont garantis 15 ans.

1. Enlever les vieux joints

Avant de poser le nouveau joint, il est recommandé d’enlever entièrement l’ancien joint. Dans le cas contraire, le calfeutrage risque de ne pas être durable. Nous sommes en mesure d’ôter tous les joints peu importe leur état grâce à un outil professionnel, le Multi Master Turbo 1 de la Compagnie Fein

Enlever le vieux joint de calfeutrage
Enlever le vieux joint de calfeutrage

2. Nettoyer la surface

Le dépoussiérage de la partie où seront installés les nouveaux joints est très important. Sans cette étape, il se pourrait que les produits calfeutrant ne soient pas collés correctement. A l’aide d’une brosse et d’une éponge, nous pourrons enlever le reste des résidus.

Nettoyer la surface pour le calfeutrage
Nettoyer la surface pour le calfeutrage

3. Installer le boudin

Il se peut qu’il existe une espace vide entre le bâtiment et les ouvertures, il faudra la rembourrer par une tige à alvéoles (boudin). Cette technique garantit la durabilité du calfeutrage

Installer le boudin de calfeutrage
Installer le boudin de calfeutrage

4. Installer les joints de scellant

Nous appliquons le joint scellant à l’aide d’un bazooka. Tout au long du processus, nous ajoutons du savon spécialisé dilué avec de l’eau. Son objectif : rendre le joint plus lisse et manipulable.

Installation du joint de calfeutrage
Installer le joint de calfeutrage

5. Nettoyage de la propriété

Une fois que la pose des joints soit terminée, nous assurons le nettoyage du chantier. Nous collectons les vieux joints afin de les recycler.

Nettoyage de la propriété après le calfeutrage